Aller au contenu

Ce mardi 10 octobre 2017, à l’Elyseum à Paris, s’est tenu le WorkShow, Grand Zapping de l’Environnement de Travail.

Des débats riches et animés ont rythmé cette journée qui a réuni plus de 250 décideurs de l’Environnement de Travail, de l’immobilier, des Achats, des ressources humaines, de la Sécurité etc.
Cette édition 2017 a permis de mettre en lumière les grandes mutations de l’entreprise et les nouvelles tendances : le bien-être des collaborateurs, les nouveaux lieux de vie, les mutations des modes de travail, l’IoT, la gestion et l’optimisation des coûts, les engagements RSE, la cohabitation des générations et bien d’autres sujets.


L’une des mutations majeures évoquées lors des débats concerne le contrôle des couts et la réduction de ses dépenses ainsi que la gestion des fournisseurs qui met au cœur de la discussion la relation entre les directions achats et les directions de l’environnement de travail.

Pour rappel, une étude de l’ARSEG présentée lors du Workplace Meetings fin 2016 soulignait un positionnement plus stratégique et central des fonctions DET (Direction de l’Environnement de Travail) impliquant des responsabilités plus larges (stratégiques, financières, opérationnelles) :

 

Les évolutions des modes de travail (Qualité de Vie au Travail, confort, RSE, attractivité), les objectifs de performances budgétaires et l’accélération des outils digitaux dans les modèles de services ont positionné la gestion des coûts (TCO*, TVO**) au centre des responsabilités DET.

Quelques mois plus tard, au Workshow 2017, divers témoignages soulignent le rapprochement et l’intégration de l’amont (stratégique & modélisation) à l’aval (contractualisation & pilotage) de la fonction achats en tant qu’acteur des projets de l’environnement de travail. Ainsi une équipe projet partageant processus, objectifs et responsabilités devient le modèle de l’interaction entre achats, DET et fonctions supports.

Les ambitions futures de contract management, de sécurité, de gestion des budgets, de soutien, de démarche RSE, sont de gérer les espaces dans une dynamique d’innovation et d’amélioration continue nécessitant une équipe multiculturel et pluricompétences.

L’acheteur FM de demain devient un contributeur fort des projets de transformation de l’environnement de travail et de l’exploitation.

Retrouver de nombreuses informations sur le site officiel
http://www.workplace-meetings.com/

*TCO : Total Costume of Ownership
**TVO : Total Value of Ownership

 

 


Christophe Dalla Torre  
Directeur de la BU Facility Management 

 

 

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.