Aller au contenu

Directement impacté par la crise sanitaire (le secteur enregistrait une baisse historique de 70% en 2020), le voyage d’affaires amorce une reprise lente et progressive. En effet, malgré les restrictions encore en vigueur dans certains pays, la mise en place du pass sanitaire européen a permis une reprise des voyages, principalement sur le volet des loisirs pour le moment.


De leur côté, les entreprises semblent avoir pleinement intégré les nouvelles pratiques imposées durant la crise dans leur stratégie de déplacements professionnels. Une forme de rééquilibrage qui répond tant à des enjeux économiques qu’écologiques et qui séduit les salariés concernés. Au-delà d’une baisse d’activité (de l’ordre de 50% à 60%), le secteur du voyage d’affaires est en pleine transformation… C’est ce que révèle la nouvelle édition du Baromètre EPSA-IFTM, dédié à l’impact de la crise sanitaire sur les voyages d’affaires et qui sera présenté à l’occasion du Salon TOP RESA. L’étude propose un état des lieux de cette industrie et dessine les contours du secteur pour l’année à venir.

Une reprise plus verte avec des déplacements maîtrisés

  • Après une chute vertigineuse en 2020 (-70% vs 2019), la dépense en voyage d’affaires des entreprises en France redémarre progressivement.
  • À fin de l’année 2021, l’activité devrait atteindre 40% à 50% de celle de 2019
  • D’ici fin 2022, la reprise devrait permettre d’atteindre jusqu’à 60% des volumes d’avant COVID
  • À terme, on estime entre 20 et 30% la part des déplacements disparus du fait des outils digitaux, des nouvelles habitudes et des considérations RSE. 
  • La maîtrise de l’empreinte carbone est l’enjeu prioritaire pour 37% des entreprises, soit +9 points vs 2020 et +25 points vs 2019.

 

L’évolution de la dépense voyages d’affaires et les perspectives pour 2022

 Source : https://www.tourmag.com/Le-voyage-d-affaires-amorce-sa-reprise-en-2021-et-se-transforme_a110601.html 

 

Des risques qui persistent, mais des voyants plutôt au vert pour une accélération de la reprise

 

Source : Nouvelle édition du Baromètre EPSA-IFTM

     

Des acteurs du secteur en première ligne

 

         

             

Des voyageurs d’affaires qui prennent de nouvelles habitudes…

 

  • Depuis le déconfinement :
    • 27% des sondés ont le droit de voyager uniquement en France et le font (17% ne le font pas) ; 19% ont le droit de voyager en France et à l’étranger et le font (tandis que 26% ne le font pas).
    • La plupart des déplacements se sont avérés décisifs pour 15%, plutôt productifs pour 57% et plutôt inutiles (une visioconférence aurait suffi) pour 24% (+6 points par rapport à 2020).

 

  • Lors des déplacements, 30% craignent les aléas des voyages (retard, surbooking, annulation), 38% redoutent les formalités administratives sanitaires (pass ou test), 7% s’inquiètent des risques sanitaires (Covid) alors que 17% ne ressentent pas d’inquiétudes particulières.

 

  • Pour voyager à l’international, les répondants privilégient l’avion (à 76%) par rapport au train (8%), tandis que 16% (-5 points par rapport à 2020) préfèrent ne pas se déplacer et opter pour la visioconférence lorsque le déplacement concerne l’international.

 

  • En revanche, quand il s’agit de se déplacer en France, le train gagne du terrain à 71% des choix (+5pts vs 2020), suivi par l’avion (9%) et la voiture de location (12%), tandis que 8% optent plutôt pour une visioconférence.

 

  • L’impact écologique des déplacements peut faire évoluer les voyages : 29% seraient prêts à voyager moins et à remplacer massivement les déplacements par des visioconférences, 32% garderaient le même rythme de voyage, mais choisiraient les options les moins polluantes, 19% voyageraient moins souvent, mais sur des périodes plus longues. 20% d’entre eux ne changeraient rien.

 

  • La mise en place de la vaccination encourage-t-elle à reprendre les déplacements professionnels à la même fréquence qu’avant la crise ? Oui pour 48% tandis que pour 27% cela dépend de la situation sanitaire de la destination et pour 13% du mode de transport utilisé. Enfin, 12% répondent négativement.

 

 

Nos experts, Christophe Drezet et Christophe Roth, se tiennent à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse sur ce sujet

 

Après un passage par l’OCDE, Christophe DREZET rejoint EPSA en 2004. Expert reconnu des solutions d’optimisation sur le périmètre des déplacements professionnels et du MICE, il dirige l’équipe chargée de ces projets.

 

 

Rompu à l’exercice du conseil dans les secteurs de l’hospitalité et des transports depuis près de 15 ans, Christophe Roth pilote les équipes en charge de la mobilité et de l’évènementiel chez EPSA. Il apporte régulièrement son expertise au travers de ses publications et de sa participation à des conférences.

 

 


Méthodologie du baromètre :

Ce baromètre FCM Travel Solution – EPSA a été réalisé du 15 août au 24 septembre 2021, auprès de 536 voyageurs d’affaires, issus des entreprises du secteur Privé (56%) et Public et assimilé (44%) interrogés en ligne.

 

Taille des entreprises du panel de répondants :

Plus de 5000 salariés : 18%

De 1001 à 500 salariés : 32%

De 501 à 1000 salariés : 8%

De 101 à 500 salariés : 19%

Moins de 100 salariés : 23%

 


 Ils parlent de nous :

 

 

Les Echos L'Echo Touristique

BFM Business

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.