Aller au contenu

En juillet 2020, EPSA SAS signait un accord handicap triennal avec la Direccte pour la période 2020-2022. Cet accord vient concrétiser nos engagements à déployer un monde de demain plus responsable et inclusif. Il ne s’agit pas seulement de déclarer des ambitions, mais surtout de définir des objectifs et de piloter leur déploiement.

En cette rentrée, nous avons tenu notre comité de pilotage et technique pour réaliser le bilan de la 1ère année de l’accord, que nous vous partageons à cette occasion. François, consultant achat IT nous a rejoints en avril et a accepté de témoigner pour nous parler de son vécu et partager de son point de vue les actions de la mission handicap.


François, peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je suis François. J’ai 26 ans, je suis diplômé d’un master en management des achats et j’ai intégré le groupe EPSA en tant que consultant IT en avril 2021. Mes études supérieures ont été rythmées par mon état de santé et mon handicap qui ne s’est déclaré qu’en 2018. Ces aléas m’ont demandé beaucoup d’efforts d’adaptation et de concentration pour mener à bien mes études et rentrer dans la vie active.

 

Comment as-tu vécu ton arrivée chez EPSA O&P ?

 

À la sortie de mon école, j’ai cherché un poste pendant quelques mois, et ce, dans un contexte sanitaire et économique difficile.

Mon arrivée chez EPSA s’est déroulée de manière simple et efficace. J’ai pu rapidement être mis en relation, avant même mon arrivée dans les locaux, avec les interlocuteurs concernés par mon intégration. Ainsi, dès mon premier jour, j’avais un poste de travail adapté à mon handicap.

Arriver dans une nouvelle structure et trouver son rythme prend du temps pour chacun, mais cela est un challenge d’adaptation supplémentaire pour moi, du fait de mon handicap. La réactivité de mes interlocuteurs à m’accueillir dans de bonnes conditions m’a beaucoup aidé.

Après cinq mois en poste, j’ai réussi à trouver mon rythme, ce qui me permet de me concentrer plus sereinement sur les missions qui me sont confiées. Ceci grâce à une communication claire et régulière avec mes collègues. Il est important pour moi d’échanger régulièrement avec eux sur mon handicap afin qu’ils soient conscients de mes difficultés (physiologiques, organisationnelles…).

 

Est-ce important pour toi de savoir qu’EPSA a signé un accord handicap ?

 

Savoir qu’EPSA avait signé un accord handicap a été déterminant dans mon choix de poste. Cela m’a mis en confiance, d’autant plus que mon handicap est relativement récent. Je constate au quotidien l’utilité de cet accord tant dans le suivi de mon parcours, que dans la disponibilité de mes interlocuteurs sur ce sujet, qui reste sensible pour moi. Cette bienveillance m’aide à avoir confiance en moi.

 

Quels sont les challenges que tu relèves dans ton quotidien professionnel et de quel support bénéficies-tu pour cela de la part des équipes ?

 

Au quotidien, les difficultés sont multiples et diverses. Cela peut être des choses très basiques comme reconnaître un collègue dans un couloir ou trouver quelqu’un dans un open space. Il y a également des défis plus organisationnels dans la manière dont j’aborde les sujets : il me faut souvent un temps de préparation supplémentaire pour être à l’aise. Je recherche constamment à mettre en place des solutions ou astuces techniques pour améliorer ma prise en main des sujets. En cela, je bénéficie d’outils adaptés, et particulièrement un logiciel d’assistance vocale et visuelle.

Quant aux challenges relationnels, je suis soutenu par mes collègues qui peu à peu comprennent comment fonctionner avec moi. Par exemple, j’échange beaucoup avec les membres de mon équipe sur la charge de travail à venir. L’anticipation est pour moi très importante afin de mieux gérer mon temps et ma fatigue visuelle.

 

Quelles obligations en matière d’emploi de personnes en situation de handicap ?

 

Au moment de la signature de l’accord en juillet 2020, EPSA SAS ne comptait dans ses effectifs aucun.e salarié.e en situation de handicap pour un objectif de 10 salariés. L’accord définissait des objectifs ambitieux : pour 2020, compter 3 personnes Reconnues en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), et 5 personnes supplémentaires en 2021.

Avec 1 collaborateur intégré en 2020, nos objectifs de l’année n’ont pas été atteints, le contexte sanitaire ayant fortement pesé sur l’activité recrutement. 2021 a montré en revanche que nous pouvions atteindre nos ambitions puisqu’au 1er septembre 2021, nous pouvons compter 4 personnes RQTH dans les effectifs d’EPSA SAS. Cet objectif a été atteint à la fois par le biais du recrutement et par la déclaration de salariés présents dans les effectifs auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) – l’entité qui accorde le statut RQTH.

Qu’apporte ce statut ? Il permet aux salarié.e.s concerné.e.s de bénéficier d’une adaptation au poste de travail, afin de concilier la vie professionnelle avec les contraintes que le handicap ou la maladie peuvent entrainer. Cela va de la fourniture d’un matériel spécifique à une adaptation d’horaires de travail, pour des RV médicaux  par exemple. Il accorde également des droits supplémentaires à la formation.

 

L’accord ne comporte pas que des objectifs de recrutement et d’emploi de personnes en situation de handicap

 

Si le recrutement est un pilier de l’accord handicap, les actions de sensibilisation et de communication sont aussi très importantes. La mission handicap a ainsi pour vocation de faire bouger les lignes sur le sujet du handicap au travail, de faire changer les regards et faire accepter la différence. Dans ce cadre, nous avons notamment mené une campagne de communication en novembre dernier lors de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) avec des infographies et une conférence sur les troubles DYS-, et une conférence en décembre sur les performances sportives et le handicap.

Pour la SEEPH 2021, nous vous proposerons de nouvelles animations et notamment une animation inédite dans laquelle vous serez sollicités pour former un jury et voter pour des réalisations sur le sujet du handicap, en partenariat avec l’école Conte, une école d’Arts Appliqués, qui vise à former les designers et créateurs de demain, et avec les M1 communication de l’école Keyce. De quoi nous rassembler autour d’un projet fédérateur dans un cadre novateur ! Promis, nous vous en dévoilerons bientôt un peu plus…

Découvrez nos autres témoignages collaborateurs sur Insights

 

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.