Aller au contenu

Laurent Sautré, responsable des nouvelles solutions de financement, nous explique les avantages du Dynamic Discounting la nouvelle solution digitale afin d’optimiser le taux de rendement de la trésorerie et d’améliorer le BFR des fournisseurs.


Maintien des taux bas, quelle solution pour sa trésorerie excédentaire !

La politique monétaire européenne vise toujours à maintenir des taux d’intérêts court terme très bas, inférieurs à zéro pour assurer la stabilité et la pérennité de la Zone Euro, tout en ayant l’objectif de contenir l’inflation. Si l’argent reste donc bon marché pour les emprunteurs, cela n’avantage pas les prêteurs, tout particulièrement les entreprises structurellement « cash rich » (ou conjoncturellement grâce au PGE) qui peuvent difficilement faire fructifier leurs placements dans ce contexte.

Le « placement financier » ne marchant donc plus, une des possibilités pour optimiser le taux de rendement de trésorerie est alors de se tourner vers les partenaires de l’entreprise, en l’occurrence les fournisseurs, afin de leur faire profiter de ces excédents de trésorerie pour améliorer leur BFR et ce, contre rémunération. Une sorte de placement dans l’économie réelle pour en faire bénéficier la supply chain !

La pratique de l’escompte commercial n’est certes pas récente et existe depuis la nuit des temps.

Pour autant, depuis une décennie, nous voyons poindre des solutions, souvent à l’origine anglo-saxonne, qui permettent d’optimiser la trésorerie excédentaire de l’entreprise, via l’utilisation de plates-formes digitales qui mettent en relation acheteurs et fournisseurs et gèrent l’escompte de manière industrielle. On appelle cela le dynamic discounting, ou escompte dynamique.

Pourquoi « Dynamic » ?

 

« Dynamic » à ce titre peut avoir au moins deux significations :

  • le taux d’escompte est dynamique, car calculé en temps réel à la date de l’accord du fournisseur pour accélérer le paiement de sa facture en amont de la due date,
  • la plate-forme digitale met en relation acheteur et fournisseur qui s’accorde entre eux sur le bon niveau d’escompte, le pourcentage d’escompte n’est pas statique, mais dynamique.

Principe de fonctionnement du Dynamic Discounting

 

Le principe du Dynamic Discounting est relativement simple. Il permet à une entreprise de proposer à l’ensemble de ses fournisseurs un paiement accéléré des factures approuvées contre la remise d’un escompte, et ce, au travers d’une plate-forme digitale dans laquelle l’acheteur va télécharger ses factures approuvées.

Une fois le téléchargement effectué, la plate-forme va automatiquement transmettre une proposition d’escompte à tous les fournisseurs sélectionnés qui ont des factures en attente de paiement. Le taux d’escompte pouvant varier d’un fournisseur à l’autre ou d’un secteur d’activité à l’autre.

 

Ce n’est donc pas un fournisseur ou une facture qui va être traitée, mais potentiellement des centaines de fournisseurs associés à cette plate-forme et des milliers de factures approuvées téléchargées selon des fréquences quotidiennes ou hebdomadaires le plus souvent.

Qu’est-ce qui en fait une solution intéressante pour les Directions Financières ?

 

Elle peut répondre à différents enjeux et objectifs économiques et financiers de l’entreprise :

  • Le fait de rémunérer les excédents de trésorerie en optimisant le taux de rendement interne de la trésorerie de l’entreprise, ce qui permettra de générer des produits financiers ou d’augmenter l’EBITDA.
  • Associer l’ensemble des fournisseurs dans une démarche commune, de manière rapide et systématique, quel que soit le type d’achat (marchandises, services, frais généraux) et la catégorie d’achats. À ce titre, elle permet, contrairement aux autres solutions de supply chain finance (SCF), de proposer un financement à l’ensemble des fournisseurs (long tail), peu importe leur importance et la valeur qu’ils représentent pour l’entreprise.
  • De ce fait, ce type de solution peut aussi être couplée à des solutions (en place) de reverse factoring, moins généralistes ou plus restrictives en matière de sélection des fournisseurs.
  • Proposer une solution d’amélioration du working capital aux fournisseurs.
  • Mettre en place et déployer une solution relativement rapidement.
  • Structurer l’offre d’escompte en fonction des secteurs d’activité des fournisseurs ou de leur importance.
  • Sécuriser la supply chain en contribuant à pérenniser le tissu industriel.

Cette solution peut être déployée, soit en stand alone, soit est un module complémentaire d’une suite « source to pay » proposée par les éditeurs de solutions d’e-procurement.

Y a-t-il des secteurs d’activité plus adaptés à la mise en place de ce type de solutions ?

 

Tous les secteurs d’activité utilisent ou peuvent utiliser ce type de solutions. Cela dépendra beaucoup de la politique de paiement de l’entreprise, des délais de paiement en place et des niveaux d’escompte.

Quels sont les avantages pour le fournisseur qui se voit proposer ce type de proposition ?

 

Le fournisseur trouve une solution de financement sans contrainte et immédiate avec un on-boarding quasi instantané et sans modification de son processus d’encaissement et de lettrage. L’UX est en général très convivial et adapté à tous types d’entreprises. Certaines solutions de Dynamic Discounting permettent même le fournisseur d’accélérer le paiement d’une facture via un lien dans un SMS !

C’est par ailleurs un choix d’utiliser ou non l’accélération des paiements par facture, et ce, en fonction de la valeur de la proposition et de la situation de sa trésorerie. Cela peut être un acte opportuniste ou géré dans le temps au regard du volume d’affaires que le fournisseur a avec son client. Cette solution lui permet surtout d’anticiper ses besoins de trésorerie (salaires, échéances fiscales…)et potentiellement d’y remédier en accélérant le paiement de ses factures.

Par ailleurs, et cela demeure un avantage conséquent, le dynamic discounting n’impacte pas ses capacités de financement et ne nécessite pas la mise en place de lignes de crédit CT et ne dépend pas de l’accord de ses banques.

En termes d’organisation, cela aussi permet d’être payé sans relance, ce qui évite des coûts administratifs et financiers liés au recouvrement.

Le Dynamic Discounting, véritable solution de Supply Chain Finance (SCF) ?

 

C’est une solution à part entière de SCF qui permet au fournisseur d’accéder à une solution de financement, mais pas seulement !

La plupart des plates-formes proposent une solution de financement de l’« early payment » pour que l’acheteur au même titre que le fournisseur puisse en profiter s’ils ne sont pas « cash rich ».

Les solutions de financement sont diverses et variées, cela va de la ligne de crédit bancaire ou de fonds de dette qui financent les paiements accélérés pour le compte des entreprises.

Plus innovant, l’association entre une plate-forme de Dynamic Discounting et le financement par carte virtuelle (VCN) ou carte purchasing, offrant une véritable amélioration du working capital pour l’entreprise qui souhaite accélérer le paiement des factures.

Quelles sont les clefs du succès d’une telle solution de Dynamic Discounting ?

 

Je vois essentiellement 3 aspects qui permettent la réussite d’un tel projet dans l’entreprise.

La bonne définition du besoin et une étude poussée des conditions de paiement avec les fournisseurs pour en estimer un ROI ambitieux, mais réaliste.

Un pilote préalable (sans forcément une interface avec l’ERP) avec une PSL (Preferred Supplier List).

Une excellente politique de communication auprès des fournisseurs, en coordination avec la Direction des Achats, pour expliquer le projet.

 

Pour plus d’informations, accédez au replay du Financium ici.

 


À PROPOS DE L’AUTEUR

Laurent Sautré

Head of New Business Development – EPSA Finance

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.