Aller au contenu

Avec une Visa ou une MasterCard Platinum+, ils profitent à bon compte des services des sociétés spécialisées qui savent faire aboutir les réclamations auprès des compagnies aériennes.


 

Les passagers qui ont erré cet été dans les aéroports – entre grèves, surbookings et retards – n’auront sans doute pas, seuls, le courage de se plonger dans les méandres des règles européennes pour réclamer à leur compagnie aérienne les indemnisations prévues dans de nombreux cas. Mais les plus malins s’adresseront à une société spécialisée, qui s’en chargera pour eux, comme Air Indemnité, le leader français du secteur, AirRefund ou encore AirHelp.

Faire appel à leurs services ne coûte rien au départ. Si le voyageur n’a droit à aucun dédommagement (par exemple parce que la compagnie n’était pas responsable de l’incident, ou que le retard n’a pas dépassé trois heures), l’intermédiaire qui a défendu son dossier ne lui réclamera aucun frais. C’est seulement s’il a obtenu gain de cause qu’il prélèvera sa commission. Elle s’élève en général à 30% de la somme versée par la compagnie aérienne.

 

Près de 400 euros récupérés en moyenne par passager

« Dans neuf cas sur dix, nous obtenons une indemnisation pour nos clients, qui récupèrent 380 euros en moyenne par passager. Mais il faut un peu de patience : le délai pour qu’un dossier aboutisse oscille entre deux semaines et trois mois » résume Anne-Laure Héry, chez Air Indemnité.

Le succès est tel que Visa et MasterCard, toujours intéressés à enrichir les services associés à leurs cartes bancaires, ont décidé d’ajouter cette corde à leur arc. Tous les porteurs de toutes les cartes Visa peuvent ainsi profiter des services d’AirRefund. En saisissant les références du vol qui a posé un problème et en indiquant leur adresse mail sur le site https://visacard.airrefund.com/france, ils en sauront plus sur le montant de l’éventuelle indemnisation.

 

10% de réduction… ou la gratuité totale

S’ils confient leur dossier à AirRefund, ils feront aussi quelques économies. Pour eux, la commission prélevée en cas de succès est réduite à 20% (au lieu de 30% habituellement) lorsque le billet a été acheté avec une carte Visa Gold, Platinum ou Visa Infinite, et à 25% s’il a été réglé avec une autre carte Visa.

C’est encore moins cher pour les voyageurs qui détiennent la carte MasterCard Platinum+, diffusée pour l’instant encore seulement par la banque LCL. Ils bénéficient en effet gratuitement des services d’Air Indemnité, qui a intégré la conciergerie mise en place par MasterCard pour les porteurs de cette carte.

À défaut, les clients mécontents peuvent aussi s’adresser à l’association de consommateurs UFC Que Choisir. Avec son service Indemnit’Air, elle propose, elle aussi, aux passagers de prendre en charge leurs réclamations, moyennant, en cas de succès, une commission égale à 25% des sommes récupérées.

 

 


Article rédigé par : Anne Bodescot
Retrouvez cet article sur : lefigaro.fr

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.