Aller au contenu

L’autopartage a connu ces dernières années une croissance très forte. Les entreprises l’intègrent de plus en plus dans leur stratégie globale de mobilité. Comment l’autopartage favorise-t-il la réduction des coûts et l’optimisation de l’utilisation des véhicules ?

 


 

En quoi consiste l’autopartage ?

 

Une définition légale

L’activité d’autopartage est définie par la loi à l’article L.1231-14 du code des transports. Il s’agit de la « mise en commun d’un véhicule ou d’une flotte de véhicules de transport terrestre à moteur au profit d’utilisateurs abonnés ou habilités par l’organisme ou la personne gestionnaire des véhicules ». En résumé, l’autopartage permet à plusieurs personnes d’utiliser un véhicule commun.

La loi de transition énergétique a renforcé le développement de l’autopartage.

En effet, depuis le 1er janvier 2018, les entreprises ont l’obligation de développer de nouvelles mobilités alternatives à la voiture individuelle. L’obligation légale vise à réduire la consommation d’énergie et les émissions de polluants, et à libérer l’espace urbain.

 

Une formidable opportunité

Du point de vue de l’entreprise, cette obligation est aussi un formidable levier de réduction des coûts et d’amélioration des conditions de travail des salariés.

Placé sous le signe de l’économie collaborative, et des nouvelles mobilités, l’autopartage a bonne presse, particulièrement chez les jeunes collaborateurs qui apprécient la souplesse du système et de n’avoir pas à se préoccuper des frais d’assurance ou d’entretien.

L’autonomie des utilisateurs est garantie par la mise en place de solutions d’autopartage simples et innovantes pour effectuer sa réservation parmi les véhicules disponibles, et en faciliter la restitution. Associé à des actions en faveur du covoiturage, un service d’autopartage réduit significativement les coûts financiers et environnementaux des déplacements professionnels.

 

 

Quels sont les avantages pour votre entreprise ?

 

Un gain économique

En partageant une voiture entre plusieurs collaborateurs, vous diminuez le nombre de véhicules dans votre parc. En effet, d’après l’observatoire des véhicules, un véhicule peut passer 90% à 95% de son temps au parking. Or, grâce au partage, un véhicule peut être utilisé toute la journée, par plusieurs collaborateurs, qui passeront chacun par un système de réservation. Un seul véhicule partagé peut remplacer jusqu’à huit véhicules.

Vous libérez ainsi des places de stationnement, qui, elles aussi, peuvent valoir leur pesant d’or. Ces solutions d’auto-partage se substituent également aux déplacements « hors flotte » comme les trajets en taxi ou les locations de courte durée, solutions coûteuses.

 

Une utilisation moindre de la voiture personnelle

On estime qu’environ 19 millions de personnes se rendent en voiture au travail tous les jours, dont 72% sont seuls dans leur véhicule. L’autopartage permet de réduire l’utilisation de la voiture personnelle pour les trajets professionnels, ce qui génère une véritable économie en termes d’indemnités kilométriques versées.

De plus, les salariés n’ayant pas accès à une voiture de fonction peuvent en revanche bénéficier de ce parc de véhicules, ce qui améliore la mobilité de l’ensemble des collaborateurs.

Certaines entreprises développent également un système de location de véhicules en dehors des heures de travail, renforçant la qualité du service proposé aux collaborateurs, et permettant de rentabiliser l’investissement que représente la gestion d’une flotte d’entreprise.

 

Optimisation de la gestion de la flotte

En recourant à des solutions télématiques embarquées, le gestionnaire de flotte garde un œil sur l’usage qui est fait des véhicules d’entreprise partagés, ceci afin d’optimiser le taux d’utilisation de la flotte.

Enfin, le véhicule électrique est particulièrement pertinent sur les services de mobilité partagée car l’autopartage, répondant à un besoin ponctuel et souvent d’une durée limitée, se satisfait des contraintes imposées par le véhicule rechargeable.

 

 

Cette solution d’écomobilité présente de multiples bénéfices. Pratique et économique, l’autopartage diminue le coût total de possession tout en optimisant la gestion de la flotte automobile. Sans compter la réduction de l’empreinte carbone, non négligeable.

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.